The Surge le test

Décidément les Dark Souls ont créé une nouvelle mouvance qui profite à pleins d’autres développeurs. cette fois c’est dans un futur proche que vous allez mourir en boucle….

Vous êtes un homme meurtri, handicapé des deux jambes votre avenir semble peu optimiste. Pourtant, grâce à la société Créo vous avez de l’espoir. En effet cette dernière propose un programme d’acquisition d’un exosquelette afin de pouvoir travailler dans un projet immense permettant de sauver la planète (oui dans le monde du jeu, la Terre est sur le point de mourir) . Vous n’êtes pas dupe des pirouettes marketing mais pour vous, ce message à un tout autre sens, vous allez pouvoir remarcher.

Vous arrivez donc au terminus de votre ligne, au sein de l’entreprise, les gardes aimables vous indiquent le chemin pour postuler aux deux types de postes possibles, technicien ou “porteur” via un exosquelette plus puissant, le Rhino. Vous pénétrez dans une salle d’opération automatisé afin de vous faire greffer la base de la technologie exo. Malheureusement tout ne se passe pas correctement  car le robot chirurgien “oublie” de vous endormir. Résultat, vous vivez pleinement l’ajout de l’armature de métal dans votre corps.

La douleur est tel que vous vous évanouissez. Votre réveil sera à peine meilleur car vous vous retrouvez dans une sorte de décharge, traîné par un petit robot qui vous annonce que vous allez être jeté aux ordures. Vous récupérez une barre de fer pour vous libérer de l’emprise de votre bourreau.

Le jeu commence, de suite on constate que le personnage est lourd, très lourd et lent, et moche aussi (comprenez que l’opération l’as partiellement défiguré). Héros générique, son énorme cicatrice sur le crâne le rend encore moins attachant. Tant mieux à vrai dire, on aura pas de crise de conscience à le tuer en boucle !

Concept original…

Tout l’originalité de The Surge se base sur un concept, la localisation des attaques. En effet une fois l’ennemi ciblé via le stick droit, vous devez choisir quelle partie du corps viser. Suivant vos adversaires  certaines parties seront sans protection (en bleu), les frapper sur ces points de faiblesse augmentent les dégâts et déstabilise l’adversaire. Pratique pour tuer très rapidement. Mais si vous ciblez un morceau de protection, le combat sera plus difficile mais la récompense en sera que plus grande.

Durant le combat, chaque coup augmente votre barre d’énergie, une fois un certain seuil atteint, vous pouvez déclencher un finish (en maintenant X) permettant de démembrer la partie du corps vidée ! Le mouvement finale étant toujours stylisé via des ralentis ou mouvement chorégraphié (avec sa gerbe de sang) vous n’avez rien d’autre à faire.

Ensuite, tout naturellement vous pourrez récupérer le morceau d’armure cassée afin de connaître son plan de fabrication ou simplement le recycler pour obtenir des composants. The Surge met en exergue le système de loot comme seul moyen d’évolution de votre personnage (avec les pièces détachées). Warren (oui il a un nom), peut dans des stations médicales et appareil de fabrication, améliorer le coeur énergétique de votre Exo, permettant d’augmenter le nombre d’implants possible (ces derniers permettant de vous soigner, de consommer moins d’énergie en combats, etc..). Il peut également fabriquer des armures à intégrer à son exosquelette afin de renforcer sa défense et ses autres caractéristiques.

.. Mais qui ne cache pas le reste

Deck13, les développeurs de The Surge sont fans de Dark Souls, la preuve leur précédent jeu n’était autre que Lord of the Fallen. Après cette révélation tonitruante on comprends tout de suite mieux pourquoi le gameplay du petit frère rappelle quelque chose.

Warren est lent, lourd mais on se dit que c’est normal vu le bazar qu’il a sur le dos. De nombreuses armes sont également disponibles au travers du jeu se catégorisant de manière assez classique. Les armes rapides font peu de dommage, mais permettent de frapper vite et de sortir du corps-à-corps, tandis que les armes lourdes font des dégâts monstrueux au prix d’une lenteur mortelle. (petite mention à l’épée tronçonneuse qui me fait penser à un certain Warhammer 40.000).

Sur le papier cela semble top sachant qu’un robot viendra vous épauler pour réaliser quelques tâches simple comme “puller” vos ennemis. Malheureusement le reste ne suit pas.

Toute la difficulté d’un Dark Souls est l’équilibre fragile entre le combat punitif mais “pédagogique” dans le sens où si vous êtes mort c’est de votre faute (équilibre parfaitement atteint pour moi dans Dark Souls 3 ou Nioh) mais qui faisait fortement défaut dans Lord of the Fallen et également chez son petit frère. la lenteur du personnage est compensé par la possibilité de faire un saut d’esquive, mais également (et c’est une excellente idée) de pouvoir faire une glissade après une course pour frapper ensuite l’ennemi. Sauf que sans aucune raison vous pourrez recevoir des coups alors que vous êtes en pleine attaque lourde (donc casse-attaque) ! Même chose par moment, lorsque l’adversaire vous charge, vous esquiver et vous prenez des dégâts quand même (mauvais réglage de la hit box pour moi).

Cela rend l’évolution vers les boss vraiment frustrante et rapidement saoulante. Dommage car les combats de boss sont très intéressants et équilibrés.

Mieux que le grand frère

The Surge a, comme Lord of the Fallen, le même problème à court terme, l’ennui provoqué par la frustration d’un gameplay imparfait et pourtant ô combien indispensable pour un jeu de ce type. Il recèle de bonnes idées mais qui sont forcément gâchés par l’injustice ressentie. Si graphiquement il tient la route sans être exceptionnel (du moins sur Xbox One), avec un framerate correct et sans bug apparent, il est clairement gâché par les mêmes défauts de gameplay que son aîné, et ce malgré un travail des développeurs pour corriger tout ce qui n’allait pas.

Je suis peut-être dur avec The Surge mais en 2017 la concurrence est rude avec des titres qui ont réussi à sortir du carcan de Dark Souls (Nioh en est un parfait exemple), mais le jeu de Deck13 avec son univers ultra générique se devait d’être parfait niveau gameplay, ce qui n’est pas le cas. A réserver aux fanatiques absolus du genre..

Bon Points

  • Système de récupération des membres arrachés
  • La glissade, ajoutant du dynamisme aux combats
  • Les combats de Boss
  • Voix Françaises correctes

Mauvais Points

  • Mais.. Mais.. Non ! Pourquoi il m’a touché là ?!
  • Univers générique
  • Evolution dans les dédales du jeu ennuyeuse
6.5

Sans Plus

Rôliste, Metalleux et jouant aux jeux vidéos depuis trop longtemps pour le chiffrer, je reste passionné par ce média, particulièrement les RPGs sur lesquels je me suis bâti une solide expérience. Chez moi pas de préférence. Ce sont les jeux qui font la console et pas l'inverse !
Aller à la barre d’outils