Xenoblade Chronicles 2

Et voila nous y sommes, l’heure du test est enfin arrivée, après vous avoir proposé une preview il y a deux semaines, il est temps de voir si l’engouement du jeu est toujours au rendez vous. Lors de la preview, nous avions passé un excellent moment sur le jeu, avec peu de défauts à lui reprocher. Qu’en est-il aujourd’hui après plusieurs heures de jeu au compteur ? Cette suite (qui n’en est pas une) est-elle à la hauteur des espérances ? La réponse tout de suite !

Le monde d’Alrest autrefois grandiose fut détruit suite à une catastrophe obligeant ses habitants à élire domicile sur d’immenses créatures divines appelées Titans afin de reconstruire leur civilisation. Les Titans baignent dans une mer de nuages, leur taille peut varier selon les individus allant d’un petit pays à un immense continent. Avec le monde sur leur dos, ils errent en attendant la mort, qui une fois arrivée signera la fin de toute vie dans le monde d’Alrest. Comme cela est habituel dans la nature humaine, des guerres éclatent afin de s’approprier le peu de territoire restant. C’est là que nous retrouvons notre héros Rex, un jeune homme qui exerce le métier de récupérateur et dont la vie va changer du tout au tout suite à une mission des plus mystérieuse sous la mer de nuages.

Lors de cette mission, vous allez être amené à découvrir les Lames, avec qui vous vous lierez d’amitié et qui vous aideront lors de votre périple vous donnant le statut de Pilote. Comme vous l’aurez compris sa mission de récupération ne va pas se passer comme prévu, Rex, curieux, va toucher une entité portant le nom de code d’Aegis, une Lame rare et puissante que beaucoup de personnes voudraient s’approprier. Rex va se retrouver trahi par les personnes qui l’accompagnent, le menant aux portes de la mort, mais notre héros a une telle détermination qu’il va se lier à Aegis qui va lui offrir la moitié de sa vie et ainsi le sauver du trépas. Le vrai nom de l’Aegis est Pyra et cette Lame croit en la légende de l’Elysium qui serait niché au sommet de l’arbre monde. Cet endroit est, selon la légende, un vaste continent qui pourrait permettre aux habitants du monde d’Alrest de vivre enfin en toute sécurité. Rex connait la légende mais pour lui cet endroit n’existe pas. Tout cela va changer à l’instant où Pyra va lui annoncer qu’elle y est née !

La question que nous nous sommes posée à ce stade, est : Est ce que le jeu va garder son intensité ? Soyez rassuré , c’est le cas, car la mise en scène de votre périple est des plus aboutie et tel un manga, les graphismes, la pose des personnages ou encore les cut-scenes font un travail de renforcement émotionnel des plus remarquable. Vous pouvez également compter sur les musiques du jeu pour vous transporter vers cette magie , une OST créée par de grands artistes comme Yasunori Mitsuda qui vous toucheront au plus profond de votre âme. Mais malheureusement, un petit défaut nous est apparu, concernant la patte graphique du jeu. Quand vous jouez en mode portable, vous vous apercevez que le graphisme oscille entre une haute résolution et une basse résolution sans pour autant être horrible, mais cela donne une mauvaise sensation. Quand la console est dans son Dock, certes cela reste plus joli, mais vu la grandeur du jeu vous avez plus tendance à apercevoir les petit soucis de framerate.

Alors que l’on soit d’accord, cela n’enlèvera en rien l’expérience du jeu et la fluidité n’est pas en deçà de ce que vous pouvez croire. Pour une console sortie il y a un peu moins d’un an nous pouvons très nettement lui pardonner cela. Mais il est important de souligner que certains vont pouvoir être rebuté par ce petit soucis, cependant je vous conseille tout de même de ne pas vous arrêter à cela, car vous risqueriez de passer à coté du charme magique d’Alrest. Pour vous dire, là où la magie opère, c’est surtout dans la direction artistique, avec des environnements immenses et riches. Le monde dans lequel vous allez évoluer grouille de vie, que ce soit grâce aux habitants, à la faune local ou aux paysages. Et c’est au moment où vous arriverez au bord d’un précipice qui se trouve être l’épaule du Titan, que vous vous rendrez compte que l’univers est immense et que vous êtes tout petit en comparaison. Surtout lorsque vous tournez la tête et que vous apercevez au loin sa tête immense.

Parlons de la mécanique du jeu qui, à elle toute seule, risquerait de vous faire abandonner si vous n’avez pas l’habitude des J-RPG. Il faut savoir que la partie tutorielle est là pour vous expliquer comment fonctionne le jeu et son gameplay, vous donnant pour cela beaucoup (beaucoup) de lecture. Heureusement pour nous, tout ne se fait pas à la suite et vous aurez largement le temps de tout assimiler au fil du temps en revenant sur tel ou tel élément plus tard. Ce qui est dommage c’est le manque d’un glossaire complet qui nous permettrait de voir à quoi correspondent certains éléments, comme la possibilité de savoir en quoi la force ou la chance influent dans le jeu. Comme nous l’avions dit lors de notre preview, il vous faudra attendre plusieurs heures de jeu avant de vraiment commencer à vous amuser, surtout pour les moins chevronnés d’entre vous, mais une fois ce passage effectué, à vous la grande aventure.

Côté gameplay, le jeu vous proposera des combats en temps réel avec un système d’attaque automatique, pour ceux ne connaissant pas ce principe, lorsque votre héros se retrouvera à portée il attaquera tout seul l’ennemi, vous laissant gérer uniquement les combos. Encore une fois, certains vont être repoussé par ce principe et il est vrai que temps que nous n’avons pas le nombre maximum de personnages dans notre équipe (3) cela peut vite devenir ennuyant. Xenoblade Chronicles 2 se savoure et il va vous falloir être des plus patients pour en assimiler les différentes techniques proposées. Au cours de vos combats, vous serez systématiquement associé à une Lame, tout comme les autres membres de votre équipe, celle ci vous protégera ou combattra à vos cotés. Dans le monde d’Alrest il existe 3 types de Lames (tank, soigneur, dégât), et chacune d’elle possède un élément (foudre, eau, feu, etc.), ce sera à vous de bien préparer vos attaques en vous basant sur les faiblesses de l’ennemi. A droite de votre écran vous verrez 4 emplacements, trois d’entre eux vont accueillir vos attaques spéciales qui feront monter votre jauge d’attaque ultime disponible dans le quatrième emplacement. Les attaques Ultimes vous permettront de réaliser différents combos en fonction de l’élément choisi pour votre Lame. Il va vous falloir encore une fois, bien choisir votre élément sur votre Lame ainsi que celui de la Lame de vos personnages afin que le tout soit des plus complémentaire et ainsi vous permettre de réaliser les meilleurs combos.

Un autre défaut qui n’en est pas complètement un, les différentes informations à l’écran sont parfois compliquées à suivre surtout pendant les phases de combats. Mais cela reste quand même indispensable surtout pour gérer la caméra afin d’avoir une meilleur visibilité. Pour cela il vous faudra maintenir le bouton X, Y ou Z afin de régler au mieux l’axe. Dans Xenoblades Chronicles 2 pas de gestion d’objets, il vous faudra activer vos bonus qui resteront actifs pendant un temps limité. Concernant votre équipement, il vous sera possible de vous équiper de différents accessoires augmentant vos différentes caractéristiques, mais cela ne modifiera pas le visuel de votre personnage qui gardera (sauf exception) son scaphandre bleu. Votre personnage progressera à chaque niveau, et vous débloquerez au fur et à mesure de nouvelles attaques grâce à différentes actions que vous devrez mener et vous pourrez les retrouver via un arbre appelé le Sociogramme. Pour ce qui est des Lames, il vous faudra tisser un lien très fort avec elles afin de renforcer certain booster comme l’attaque. Elles possèdent également un Sociogramme.

Lors de vos différents combats, vous aurez l’occasion de remporter différentes choses comme de l’argent, de l’expérience, mais également des Cristal-coeur qui vous permettront d’obtenir de nouvelles Lames et aussi de quoi faire du crafting. Pour ce qui est de l’expérience, celle ci sera directement récoltée à chaque fin de combat mais lorsque vous réaliserez une quête, toute l’expérience récoltée se cumulera via une cagnotte et il vous faudra vous rendre dans une auberge et y dormir afin de pouvoir la dépenser. Cela vous permettra lors d’une grande après midi de quête de vous reposer tout en passant vos niveaux.

Parlons un peu des quêtes secondaires, celle ci vous emmèneront parfois au loin sur votre carte pour récupérer tels ou tels ingrédients et même si a des moments vous ne souhaitez pas aider certaines personnes, Pyra les acceptera vous donnant alors la corvée de les réaliser. Une autre petite ombre au tableau d’ailleurs c’est que certains textes de quête sont simplement un copié collé d’une autre réalisée un peu avant. Cela est tout de même bien dommage quand on essaye de se plonger dans un personnage qui donne exactement la même réplique au mot près qu’un autre. Ces quêtes vous permettront aussi de monter le niveau de développement des villes à travers Alrest. Chaque ville a un niveau symbolisé par un nombre d’étoiles. Vous commencez à 0 et plus vous réaliserez de quêtes, plus celles-ci gagneront en étoiles (grand maximum 5) vous octroyant au passage certains avantages dans les boutiques de la ville et plus de choix de la part des marchands. C’est une bonne chose si vous souhaitez mettre un petit frein à l’histoire, même si cela reste facultatif.

Vous allez donc partir a travers les contrée du monde d’Alrest, vous retrouvant dans des endroits incroyables sans pour autant savoir par où passer. Ce que j’aime bien dans Xenoblade Chronicles 2 c’est que ce n’est pas le jeu qui vous oblige à passer par tel ou tel endroit afin de vous rendre rapidement à un point défini, vous aller devoir emprunter différents chemins à chaque fois pour vous rendre à votre objectif. Certains joueurs vont se retrouver perdus mais les autres apprécieront de ne pas se retrouver guidés tel un pantin.

Xenoblade Chronicles 2 est un jeu intense de bout en bout et il faudra parfois attendre que la marée de nuages vous soit favorable afin de finir une quête, ou attendre la période de la journée propice (jour ou nuit) pour vous rendre a différents endroits d’Alrest. Tous ces éléments sont nécessaires à l’avancement des arbres de compétences des personnages. Mais les développeurs ont bien travaillé car cela n’est pas pour autant redondant, le jeu vous propose un scénario des plus prenants avec différents personnages des plus charismatiques. Alors certes si vous êtes pointilleux sur le graphisme, ou le gameplay qui reste assez complexe à maîtriser vous risquez fort de passer votre chemin, mais pour les fans de la première heure vous saurez passer outre et pourrez lui pardonner ces petits défauts. Pour finir, on aurait tout de même aimé que Xenoblade Chronicles 2 soit plus ergonomique et accessible afin que ceux ne connaissant pas la série puissent y trouver leur compte. Mais ce nouvel épisode n’en reste pas moins le digne successeur de l’épisode précédent et on vous souhaite de le trouver au pied de votre sapin de Noël cette année.

Pseudo :

Grand fan de jeux vidéos en général, je me suis spécialisé dans le FPS. Que ce soit rétro ou next gen tant que ça a une manette (ou pas) ça me convient.

Steam Spiritgamer26

Playstation jo26150

Succés XBox Devil26100

A propos de ce test

Jeu fourni par : Nintendo

Testé sur : Nintendo Switch

Bons points

Bons Points Un univers riche et varié

Bons Points Une difficulté mesurée

Bons Points La durée de vie

Bons Points Une OST magique

Mauvais points

Mauvais Points Les menus auraient mérité une meilleur ergonomie

Mauvais Points Des combats parfois brouillon

Mauvais Points Des graphismes pas toujours plaisant

Mauvais Points Un trop long tutoriel qui peut déplaire

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.