Fire Emblem Warriors

Deuxième cross-over entre un jeu Nintendo et Dynasty Warriors après The Legend of Zelda avec Hyrule Warriors, c’est au tour de Fire Emblem d’avoir un jeu à la sauce Beat’em All avec Fire Emblem Warriors. Après notre avant-première, voici donc notre test toujours basé sur la version Nintendo Switch du jeu.

Un Dynasty Warriors…

Dans Fire Emblem Warriors vous pouvez comme dans tout bon jeu issu de la famille des Dynasty Warriors qui se respecte, vous acharner sur des centaines d’ennemis, donner des coups d’épées, décocher des flèches, lancer vos sorts et parcourir la map avec vos personnages préféré a pied, à cheval et même planer à dos de pégase ! Accumulez un maximum de PNJ ennemis pour obtenir un maximum de matériaux pour forger des emblèmes et obtenir des améliorations, des bénédictions ou des bonus pendant vos missions. Des armes seront également lootables sur les PNJ, les armes en trop serviront surtout à être reforgées pour transférer des aptitudes de l’ancienne sur la nouvelle, si une aptitude vous gêne vous pouvez la retirer en dépensant des écus (la monnaie du jeu obtenable en tuant divers PNJ) mais au contraire si vous n’avez pas assez d’écus il est possible de vendre vos armes qui sont en trop. Nous n’oublierons pas que tout comme Hyrule Warriors un mode Histoire et un mode Aventure appelé « Chroniques » sont disponibles, les modes seront jouables également avec un deuxième joueur en coopération en écran splitté, vous permettant ainsi de vous organiser au niveau des missions plus facilement.

Fire Emblem Warriors

… Sauce Fire Emblem

Mais ça ne serait pas un Fire Emblem Warriors s’il n’y avait pas une once de Fire Emblem ! Premièrement, il y a beaucoup de personnages de Fire Emblem comme Marth, Chrom, Daraen, Corrin, alors profitez-en donc pour interchanger entre les différents personnages en pleine mission et profitez de leur mécanique ! Deuxièmement, le jeu intègre un système de niveau et de caractéristiques (Point de vies, Force, Magie, Technique, Vitesse, Chance, Défense et Résistance) afin de rendre chaque personnage un peu plus unique sur leur gameplay, ses statistiques sont d’ailleurs également augmentable en changeant de classe lorsqu’un personnage atteint le niveau 15 et en utilisant un magister, un objet en quantité limitée mais permettant de rendre vos personnages beaucoup plus fort et agréables à regarder, puisque l’apparence change également. Comme je vous l’ai dit précédemment il est possible de pouvoir se déplacer à cheval ou en pégase en fonction du personnage, mais quel intérêt ? Eh bien il faut savoir que si vous vous déplacez à cheval, lorsqu’il se met à courir tous les PNJ qui sont sur votre chemin se font prendre dans la course, un bon moyen de rajouter quelques K.O en plus, alors que lorsque vous êtes en pégase vous êtes capable d’emprunter les passages aériens qui peuvent servir de raccourcis à certains de vos personnages.

Fire Emblem Warriors

Des choix tactiques

Mais ce n’est pas le seul système qui a été emprunté au jeu puisqu’un système de carte en case par case a été mis en place dans le menu pause, qui servira à déployer vos alliés comme bon vous semble à la manière d’un vrai jeu Fire Emblem. Il vous est donc possible de contrôler vos personnages uniquement jouables afin de soutenir vos alliés ou attaquer certaines troupes ennemies. Il s’agit d’une option vraiment utile afin d’organiser vos troupes et surtout si vous avez activé le mode classique il faudra faire attention puisque chaque unité K.O se verra mise hors combat. Le seul moyen de ressusciter vos personnages sera d’échanger un certain nombre de matériaux rares et une somme de 300 000 G pour pouvoir en ramener un en jeu. Vous pouvez également éviter la mort d’un personnage en ayant la possibilité comme dans Fire Emblem Awakening et dans Fire Emblem Fates de pouvoir associer deux personnages afin qu’ils se renforcent mutuellement si l’un est en difficulté.

Fire Emblem Warriors

 Un jeu long et fastidieux

Bon voilà on va être honnête, même si jouer avec les différents personnages des différents opus peut être vraiment drôle on en fait très vite le tour. Alors certes il y a du contenu avec le mode histoire et ses différents chapitres, certes il y a du contenu avec le mode chronique et ses différentes missions, mais au final il s’agit de bourrer, bourrer et encore bourrer. C’est long, c’est répétitif, même avec un deuxième joueur c’est redondant malheureusement malgré les superbes graphismes. Il arrive très souvent pendant que je joue que je ne prête pas attention aux musiques car je ne fais que taper dans le tas, limite je pourrais jouer seulement avec les bruitages ça serait la même chose. Même chose avec les cartes je n’y prête quasi pas attention tellement le jeu est répétitif. Les décors restent agréable à regarder mais nous sommes tellement dans l’action que finalement tout devient secondaire dans ce jeu. Il est donc clair que si vous êtes plus un joueur de Fire Emblem pour son coté stratégique plutôt qu’un bourrin sur Dynasty Warriors vous allez trouver le jeu plutôt marrant au début puis ensuite tout va devenir long, répétitif et enfin ennuyeux, à moins que tout défoncer sur votre passage vous amuse.

Fire Emblem Warriors

Même si le jeu est souvent long et répétitif parce qu’il s’agit entre autre d’un Dynasty Warriors, on ne peut quand même s’empêcher de remarquer les efforts que Team Ninja, Intelligents Systems et Omega Force ont dû faire pour rendre le jeu vraiment intéressant. En effet, même si le fait de faire un maximum de K.O est récurant dans chaque jeu de la série Dynasty Warriors je ne peux m’empêcher de penser qu’ils ont quand même intégré pas mal de système propre à Fire Emblem comme le Triangle des Armes, les classes, le déploiement des unités et cela reste un très bon point de ce jeu. De plus même si je n’ai pas eu la chance de l’écouter, le doublage japonais sera disponible dès la sortie du jeu grâce a une mise à jour, et le Season Pass disponible aà l’achat dès la sortie vous permettra d’obtenir une robe de mariée pour Lucina mais également trois DLC dans le futur contenant chacun trois nouveaux personnages, trois nouvelles carte pour le mode Chronique, des nouvelles armes et costumes ainsi que de nouvelles conversations de soutien.

Pseudo :

21 ans et grand passionné des jeux vidéos en particulier ceux de Nintendo. YouTuber multi-gaming pendant le temps libre, je souhaites aller toujours plus loin dans le monde du jeu vidéo.

A propos de ce test

Jeu fourni par : Nintendo

Testé sur : Nintendo Switch

Bons points

Bons Points Mécanique de Fire Emblem bien intégré

Bons Points Graphismes beau et fluides

Bons Points Doublage japonais disponible a la sortie

Mauvais points

Mauvais Points Long et répétitif

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.