Baja: Edge of Control HD

Baja : Edge of Control, c’est d’abord un jeu sorti en 2008 sur les consoles de Sony et Microsoft, qui immerge le joueur dans des courses tout terrain en buggie ou en 4×4, développé par 2XL Games et édité par THQ Nordic. En 2017, exit 2XL Games, l’éditeur THQ Nordic décide de retravailler le jeu et de le proposer 9 ans après sur nos PlayStation 4 et Xbox One mais aussi sur PC. Retour réussi ? On fait le point.

Ambiance Sable, Rock et Salsa

 

Graphiquement, Baja : Edge of Control HD ne nous met clairement pas une claque, et reste assez proche de son prédécesseur, un peu dommage lorsqu’on voit à quoi les licences automobiles telles que Forza, DiRT ou Need for Speed son capable aujourd’hui, un petit peu plus de travail n’aurait pas été de trop. Cependant il n’en reste pas moins agréable à jouer, la qualité moyenne des graphismes laisse à désirer mais n’est pas dérangeante. En revanche ce qui peut-être dérangeant ce sont les traces de pneus dans les virages qui « apparaissent » à travers le sol. C’est difficile à expliquer et pas flagrant en image, mais, par exemple, si vous montez une côte et que de l’autre côté de la côte il y a un virage à droite, lors de la montée vous verrez les traces de pneus en « surbrillance » ou en « transparence », c’est pas bien méchant mais c’est tout de même là. Ne parlons même pas des pièces de carrosserie qui deviennent de la guimauve lorsqu’elles se détachent. Par exemple, si votre portière ne tient plus que par en haut à votre voiture, vous allez la voir se balancer dans les virages, et se plier comme si elle était toute molle, et c’est assez drôle en partie…

Concernant la bande-son du jeu, elle oscille entre musique mexicaine dans les menus du jeu (en référence à la Baja 1000, une course de rallye-raid tout terrain qui se déroule le 3e weekend de chaque mois de novembre au Mexique) et musique rock voir métal lors des courses et de la vidéo au lancement du jeu. Autant dire que les deux styles détonent un peu l’un de l’autre, et autant la bande-son in-race varie, autant au menu, c’est toujours la même mélodie, et ça vient vite casser les… fin vous avez compris quoi.

Un gameplay varié mais brouillon

Au niveau du gameplay du jeu, on doit bien lui reconnaître qu’il propose diverses expériences aux joueurs : certaines sont bien expliquées, d’autres pas du tout. Le menu de Baja vous propose un Mode Carrière avec des championnats à remporter, un Mode Balade qui vous permet de vous promener librement sur les vastes cartes du jeu, un Mode Multijoueur, qui vous permet d’affronter 3 amis en écran scindé (et ça c’est sympa et plutôt rare de nos jours) et un mode en ligne jusqu’à 8 joueurs sur n’importe quel type de course, et un Mode Course Simple, qui vous permet de vous faire un petit tour pour le plaisir, ou de prendre part à la Baja.

Concernant le Mode Carrière, il vous propose de base environ 5/6 championnats, l’XP que vous gagnerez en vous classant lors des courses vous débloquera de nouveaux championnats. Chaque championnat vous propose diverses compétitions : du circuit, du rallye et de la course de côte. Et là, on a un hic, c’est que lorsque vous lancer un mode de jeu pour la première fois, on ne vous explique pas le principe, et tout n’est pas clair. Par exemple, après une dizaine de circuit j’ai lancé mon premier rallye : exit la grille de départ à 8 pilotes, le départ se fait les uns après les autres, et même si vous n’arrivez pas forcément à dépasser tous les véhicules devant vous, vous pouvez quand même décrocher la 1ère place. De quoi nous laisser perplexe tant on ne comprends pas le principe.

Pour remporter des courses le jeu vous offre un joli catalogue d’environ 50 véhicules, séparés en diverses classes. Si vous vous équipez d’un véhicule de classe Limited VW vous ne concourrerez que contre des véhicules de la même classe et donc de puissance équivalente, pas de favoritisme. Chaque véhicule peut-être amélioré grâce au Tuning, enfin, « tuning », c’est un bien grand mot tant on en est loin : en gros, c’est juste améliorer le véhicule, un peu comme à la Forza mais en version enfant. Ne vous attendez pas à faire des réglages, ce n’est pas possible. D’ailleurs, mauvais point du tuning, il n’y a aucun prix d’affiché lorsque vous parcourez les diverses améliorations, pas facile donc de savoir combien ça va vous coûter.

Bref, une fois votre bolide (buggy, 4×4…) adapté à votre goût, direction la piste, et attention à votre conduite ! En effet, votre véhicule peut facilement encaisser des dégâts : vous pouvez afficher (ou non) les cadrans d’informations vous indiquant l’état de votre véhicule. Si toutes les flèches sont vers la gauche c’est que tout va bien, plus elles vont vers la droite plus ça pue pour vous ! La température de l’eau peut augmenter à cause d’une utilisation de l’embrayage trop fréquent (l’embrayage est une sorte de turbo, rien à voir avec l’utilisation d’une boite de vitesse ou des rapports de vitesses), les pneus peuvent s’user si vous faîtes trop de drift, idem pour les freins si vous freinez trop etc…

Mais rassurez-vous, lors de courses sur circuit il vous suffit d’un arrêt au stand d’une seconde pour que votre voiture soit réparée comme par magie, et lors des rallyes, appelez l’hélicoptère d’assistance et arrêtez vous à côté de lui lorsqu’il s’est posé pour que vos problèmes s’envolent avec lui. Quoiqu’il en soit, même aux paramètres les plus durs, les courses sur circuit mettent peu les véhicules à l’épreuve, contrairement à la Baja, qui vous obligera à faire souvent appel à l’hélicoptère.

Un remaster bien simplet…

En comparaison du premier, Baja : Edge of Control HD n’a que peu évolué, tant par les graphismes que par la jouabilité. On est clairement loin du remaster de l’année mais le jeu n’en reste pas moins agréable à jouer et fait facilement passer le temps. On regrettera notamment le manque de détails et d’explications, un petit tutoriel ne serait pas de refus : expliquer le principe de l’Embrayage ou expliquer comment reculer (il faut maintenir les DEUX gâchettes) ne serait pas du luxe. Les options sont intéressantes bien qu’elles ne soit pas dingues, mais expliquer le principe de celles-ci permettrait de les utiliser correctement et d’augmenter le plaisir de jouer…

A propos de ce test

Jeu fourni par : THQ Nordic

Testé sur : Xbox One

Rédacteur

Pseudo :

Joueuse Xbox depuis la création de la console, j'ai joué sur tous les modèles : la 1ère, la 360 avec le merveilleux Red Dead Redemption, et la Xbox One... J'ai acquis une PS4 récemment uniquement pour les exclues comme TLOU ou Horizon Zero Dawn. Spécialiste de GTA V et Red Dead Redemption, grande adepte des jeux signés Rockstar Games, mais aussi des jeux de voitures, des jeux d'action/aventure. Bon jeu à tous !

Playstation Goldiie54

Succés XBox Goldiie54

Bons points

Bons Points Un gameplay assez varié

Bons Points Graphiquement agréable...

Bons Points Un large catalogue de véhicules

Bons Points Des cartes assez vaste

Mauvais points

Mauvais Points ... Mais vite répétitif

Mauvais Points ... Mais c'est pas la claque du siècle

Mauvais Points Le manque cruel de tutoriel et d'explications

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.