LocoRoco Remastered le test

Photo du profil de Méline Cardot (Rédactrice en chef)
PS4

LocoRoco Remastered, c'est une version remise au goût du jour du jeu éponyme sorti en 2006 sur PSP. La mode étant beaucoup aux remasters, certains se clôturent par un échec, d'autres par une réussite. Mais quand est-il vraiment du coup de jeune donné à LocoRoco ?

Souvenez-vous, c’était il y a 11 ans, LocoRoco voyait le jour sur la console portable PSP de Sony, et rencontrait un léger succès. Si vous n’avez pas connu ce premier jeu, la version remasterisée saura vous satisfaire, bien qu’en soit, elle n’apporte que très peu au jeu. Si certains pourraient voir ici un point négatif, pour d’autres, c’est un bon point, le jeu restant ainsi fidèle aux qualités du titre.

Pour résumer, dans LocoRoco vous incarner une petite boule de couleur, un LocoRoco, et vous occupez une jolie et gentille planète, qui alors qu’elle est assoupie se fait attaquer par les Mojas, qui ont pour repas préféré les LocoRocos. Pour les sauver, la planète décide d’aider les LocoRoco en leur permettant d’incliner le décor afin de les aider à se déplacer. Votre but, traverser les différents environnements pour trouver les MuiMuis (des amis), les baies LocoRoco qui permettent de vous engraisser, les insectes Pickoris qui vous permettent d’accéder aux mini-jeux, tout en évitant les Mojas.

Un univers riche coloré et enivrant

Les premiers points que l’on peut noter dans cette version remasterisée ce sont le décor et l’ambiance qui sont très colorés et enivrants. Les dessins de ce jeu en 2D sont simples, sans relief, mais doux à regarder. De quoi plaire aux petits mais également aux plus grands. De plus, notre LocoRoco chante sur une chanson de fond et partage ainsi son sourire avec le joueur. Et si vous venez à croiser certains personnages, comme des nuages, votre LocoRoco se divisera en plusieurs LocoRocopour faire une chorale et ainsi ouvrir de nouveaux accès. Vous DualShock se mettra alors également à chanter, plutôt fun.

Une jouabilité à portée de tous

LocoRoco est parfait pour les joueurs de tout âge, du fait de sa grande simplicité. A l’aide des gâchettes L1 et R1 de votre manette vous pouvez incliner le décor sous  votre petite boule jaune afin de la faire progresser dans un sens ou dans l’autre, et si une marche vous donne du fil à retordre, il vous suffit juste maintenir les deux gâchettes en même temps, plus ou moins longtemps afin de bondir en l’air.

Etant dépourvu de bras, il n’est pas toujours chose aisée de grimper à certains endroits du paysage. Et pourtant il le faut : certains de vos amis MuiMuis (qui débloque de nouveaux éléments pour votre maison) et autres baies de LocoRoco sont cachées à l’abri des regards, et pour faire chanter certain nuages, il faut parfois un nombre précis minimum de LocoRoco, sans quoi votre nuage restera muet. De plus, les insectes Pickoris sont nécessaires si vous souhaitez participer aux mini-jeux que l’on peut trouver dans le menu du jeu.

Alors si en soit traverser un paysage semble simple, on se retrouve parfois bloqué lorsque l’on souhaite trouver tout ce qu’il y a à trouver. On va devoir prendre de l’élan, sauter le plus loin possible, échouer et recommencer en espérant ne pas tomber de l’autre côté. Un côté défi sympa mais qui peut vite devenir très frustrant.

Heureusement les différents mondes sont variés, on peut passer d’un univers de verdure à un univers de glace où le LocoRoco glisse aisément ou à un univers moelleux où le sol ramolli s’enfonce sous les roulade de notre petite boule. Certains niveaux nécessitent de « diviser » notre boule, pour passer dans certains recoins étroits des décors, qui recèlent parfois des choses intéressantes.

Assez de votre LocoRoco ? Variez les plaisirs !

Heureusement, si vous en avez un peu marre d’arpenter les niveaux du monde, vous pouvez varier vos activités. Prenez part à l’aménagement de votre maison de LocoRoco, dans laquelle vous pouvez disposer divers éléments de décors gagnés au fil de vos déplacements dans les divers décors du jeu, ou dans les mini-jeux tels que Grue MuiMuis, qui vous permet d’aller attraper des pièces de plus ou moins grandes raretés pour votre maison, en échange de 100 insectes par partie.

D’où l’importance d’attraper tous les insectes, qui sont donc des monnaies d’échanges pour les parties dans les mini-jeux.

Une réussite

Au final, LocoRoco Remastered a plutôt réussi son pari. Le jeu reste amusant et divertissant, pour tout âge et est rejouable à l’infini, ainsi, vous pourrez explorez à nouveau tous les niveaux parcourus, en quête des éléments manquants, à votre classement.

Et il faut bien reconnaître que même si parfois on aurait envie d’envoyer la manette dans l’écran de télévision parce que notre LocoRoco n’arrive pas à monter sur une plateforme même après 30 essais, la satisfaction d’avoir réussi à grimper et l’ambiance du jeu donne encore plus envie de continuer et de ne pas s’arrêter sur un si bon point.

Bon Points

  • La variété des décors
  • La maison de Loco personnalisable
  • Les minis-jeux

Mauvais Points

  • Le côté répétitif
  • Le côté parfois trop agaçant
7

Bon

Photo du profil de Méline Cardot (Rédactrice en chef)
Joueuse Xbox depuis la création de la console, j'ai joué sur tous les modèles : la 1ère, avec notamment Medal Of Honor En Première Ligne, la 360 avec le merveilleux Red Dead Redemption, et la Xbox One... Et grande adepte des jeux Rockstar Games, des jeux de voitures, des jeux d'action/aventure.
Aller à la barre d’outils