Football Manager 2017 le test

Photo du profil de Devil26100
Mac PC

L'annualisation est très répandue dans le domaine des jeux de football. Derrière des grosses licences telles que FIFA ou Pro Evolution Soccer, Football Manager revient chaque année pour le plus grand plaisir des entraîneurs en herbe.

Comme chaque année, le jeu vous propose d’incarner un entraîneur gérant une équipe. Vous pourrez alors contrôler les moindres aspects de votre travail, du discours de transfert aux tactiques appliquées en passant par les entraînements et les transferts. Sports Interactive a alors décidé, non pas de modifier de fond en comble son jeu, mais plutôt de le peaufiner pour proposer une meilleure expérience de jeu.

Tout nouveau tout beau

Cette édition 2017 n’a pas été modifiée intégralement comme on vous le disait. Si de simples nouveautés ont été ajoutées, il est clair qu’aucune d’entre elles ne se démarquent des autres par son importance.

Tout d’abord, de nouvelles possibilités sont disponibles concernant les transferts. Vos joueurs peuvent maintenant vous faire part de leur souhait de transfert, et ce, envers un club bien précis. Suite à cela, des négociations prendront place. Au cours de celles-ci il faudra ruser pour, soit établir l’offre de transfert à un prix avantageux pour vous, soit pour tenter de le garder dans vos effectifs. Les joueurs pourront aussi offrir des interviews exclusives aux médias. Mais le transfert de joueurs ne se fait pas aussi facilement. Vous devrez entrer en contact avec les jeunes prodiges qui vous intéressent et entamer des pourparlers en vu d’un éventuel contrat. Football Manager 2017 vous permet de négocier différents points du contrat tels que le statut du joueur, son salaire. Tout cela offrant alors un système de transfert beaucoup plus complet et plus réaliste que ce nous avons pu connaître dans les précédents volets.

En plus des transferts, le staff technique a lui aussi connu quelques modifications et améliorations. Des scientifiques du sport et des analystes de données ont fait leur arrivée dans le jeu. Si, de prime abord, leur intérêt peut paraître limité, ils vous offriront des statistiques détaillées et précis sur les futurs adversaires, vous permettant alors de mieux appréhender et de préparer votre match. Bien plus poussé que les précédents volets, l’aspect tactique a lui aussi été remodelé. Vous retrouverez les conseils tactique à appliquer dans la boîte de réception. Parmi ces conseils se trouveront les joueurs à remplacer,  la mentalité à choisir ou bien encore la tactique la plus propice.

La nouveauté la plus facilement observable n’est autre que le nouvel aspect du menu. Plus clairs et lisibles que lors de l’édition 2016. La messagerie se montre elle aussi plus intuitive, elle vous permet de trouver avec une plus grande facilité la moindre information souhaité. Un nouvel onglet fait aussi son arrivée. Ce n’est autre que celui des réseaux sociaux. Un fil d’information, ressemblant fortement à Twitter, vous permettra de récolter les réactions à chaud des fans concernant les matchs ou bien les derniers transferts effectués. Vous aurez même la possibilité de suivre certains joueurs ou entraîneurs, faisant du réseau social une très belle arme pour vos transferts à venir.

Une mécanique améliorée mais pas très jolie

A l’annonce de ce nouveau volet, Sports Interactive avait mis en avant le fait que cette version de 64 bits offrirait un jeu beaucoup plus rapide et fluide. Comme d’habitude, le moteur graphique a subi quelques modifications, et ce, notamment avec l’utilisation de la motion capture. Tout cela s’accompagne d’un système de création d’avatar dépoussiéré. Vous pouvez maintenant importer votre photo pour créer votre personnage. Fini les modèles préfabriqués, les modèles prédéfinis, de quoi accroître l’immersion … Si tout cela était réussi. Soyons honnête, le rendu est désastreux. L’idée était bonne, malheureusement graphiquement, le système est extrêmement désagréable.

Malheureusement tout cela ne permet pas de faire du moteur de match un argument de poids incitant les joueurs à se ruer sur Football Manager 2017. La progression apportée ne permet toujours pas de faire profiter d’une modélisation 3D réussie. Tout habitué du jeu préférera utiliser l’affichage 2D dans l’attente que le premier bénéficie d’une avancée suffisante pour un rendu encore meilleur.

La mécanique du jeu est sensiblement identique à celle présentée dans les volets précédents. Vous retrouverez alors la traditionnelle Partie Rapide au sein de laquelle vous entrerez dans la peau d’un manager. Tout cela se fera bien plus rapidement qu’avec le Mode Carrière puisque le jeu choisira seul le championnat et la taille de votre équipe de départ. Vous pourrez aussi retrouver le Mode Fantasy Draft. Vous aurez alors la possibilité d’affronter d’autres joueurs. Il vous sera possible de vous débarrasser des joueurs inutiles à votre équipe à l’occasion du mercato d’hiver, finie la perte de temps !! Enfin, le système de création de clubs a aussi été remis au goût du jour. Vous avez maintenant la possibilité d’ajouter un peu plus de joueurs créés, le tout permettant une recherche de joueur plus précise.

Une expérience nouvelle qui colle à la référence

Football Manager reste une référence dans le domaine de la simulation footballistique. L’édition 2017 offre des nouveautés intéressantes qui viennent perfectionner l’expérience de jeu. Ces quelques retouches permettent de conserver l’essence même de la licence tout en développant et améliorant l’expérience de jeu. Si le moteur 3D a été amélioré il reste encore désuet, on y préférera rapidement la 2D. On saluera l’incorporation d’éléments nouveaux et réels tels que les réseaux sociaux ou encore le Brexit, le tout offrant alors une impression de réalisme assez remarquable.

 

Jeu fourni par Sega, testé sur PC

Bon Points

  • Des nouveautés dans les interactions avec les joueurs
  • L'incorporation des réseaux sociaux ou du Brexit
  • Des transferts et recrutements plus cohérents

Mauvais Points

  • La modélisation 3D désuet
  • Des nouveautés mineures
  • Une perte de licence
8

Super

Photo du profil de Devil26100
Grand fan de jeux vidéos en général, je me suis spécialisé dans le FPS. Que ce soit rétro ou next gen tant que ça a une manette (ou pas) ça me convient.
Aller à la barre d’outils