Dragon Quest Builders le test

Photo du profil de Devil26100
PS Vita PS3 PS4

Un nouveau pari fou pour Square Enix ! Dragon Quest Builder, autrement dit, la transposition net de l'univers Dragon Quest dans un type de jeu totalement inconnu et nouveau pour la licence. Le jeu de construction s'est énormément démocratisé grâce à l'arrivée de Minecraft. Les développeurs ont alors voulu installer Dragon Quest dans ce genre.

Essentiellement inspiré du concept du géant Minecraft de part l’utilisation de briques ou bien encore la caméra à la troisième personne, la licence a su garder son authenticité en vous offrant ses personnages typiques ainsi que l’univers du tout premier Dragon Quest. Vous voilà plongé dans le monde d’Alefgard. Sous le règne de l’obscure Lordragon, le monde des humains est alors plongé dans les ténèbres tandis que l’humanité a été décimée, épargnant quelques survivants. La culture et les savoirs perdus, vous incarnerez le sauveur de ces hommes. Dans la peau du Bâtisseur, vous aurez pour devoir de reconstruire le monde et de lui amener la lumière.

Inspiré mais authentique

Le rapprochement entre le nouveau jeu de Square Enix et Minecraft est inévitable, certes, mais il n’en est aucunement une simple réplique. Dragon Quest Builders reste avant tout un RPG. Constitué d’une mécanique scénaristique générale, l’aspect bac à sable n’ébranle aucunement la scénarisation du jeu. Plongé dans un monde particulier possédant une histoire particulière, le scénario se développera au fil de votre aventure, particulièrement durant les rêves que fera votre personnage. Ces rêves vous permettront d’en apprendre un peu plus sur le monde qui vous entoure et les raisons pour lesquelles une telle mission vous a été conférée. Histoire directement liée à la licence, le jeu fait preuve d’authentisme grâce à sa musique. Composée par Koichi Sugiyama, le compositeur attitré de la série, les thèmes collent à merveille avec le jeu. Malheureusement, leur nombre est trop peu important pour que nous puissions en profiter pleinement.

Mais avant tout, pour débuter le jeu, il vous faudra, très classiquement, passer par la case création de personnage, et ce, grâce à une étendue de possibilités très limitées. Ainsi fait, un didacticiel vous permettra de prendre le jeu en main avant de commencer votre quête vers une reconstruction du monde.

DRAGON QUEST BUILDERS_20161017092943

Bien évidemment vous ne devrez pas faire évoluer votre personnage à travers un système de niveau, mais des petites quêtes se présenteront malgré tout à vous, de manière à vous faire découvrir de nouvelles recettes de craft, de nouveaux équipements ou bien encore de nouveaux bâtiments. Ces quêtes auront pour but premier de vous faire découvrir le jeu de manière agréable tout en conservant l’aspect RPG du jeu. Mais les amoureux de la liberté, n’ayez crainte ! Vous ne serez aucunement forcé de suivre ces quêtes, vous pourrez bien sûr choisir de suivre votre propre chemin dans le mode libre débloqué à la fin du premier chapitre, mais nous devons avouer, pour ne rien vous cacher, que cela à tendance à rendre le jeu moins addictif et prenant.

DRAGON QUEST BUILDERS_20161022213704

Le jeu se décompose en plusieurs chapitres. A chacun d’entre eux vous aurez pour mission de reconstruire un nouveau village, et ce, en récoltant et utilisant les différents matériaux qui se trouvent dans votre environnement. A l’instar de tout bon bac à sable, il faudra mettre vos talents de créateur à profit afin de créer des pièces et y placer divers objets. Comme vous pouvez vous en douter, chaque items caractéristiques possèdent une fonction précise. A titre d’exemple, les six lits et la pancarte sont destinés à l’auberge. Chaque fois que vous placerez ou créerez un nouvel aménagement, un certain nombre de points vous sera attribué. Ces points vous permettront de faire grimper votre jauge de développement.

DRAGON QUEST BUILDERS_20161022213937

Construire, défendre, explorer

L’un des éléments qui distance encore un peu plus Dragon Quest Builders du genre bac à sable sont, sans nul doute, les combats qui découlent de vos constructions. En effet, votre seul but ne sera pas seulement de reconstruire les villages. Ceux-ci ont pour but d’attirer des habitants qui, une fois leurs bonus récupérés, pourront défendre la cité construite de vos propres mains, des monstres qui tenteront de vous réduire en cendres de manière régulière. Si ces mêmes habitants seront à l’origine de nouvelles quêtes, ne vous inquiétez pas, durant votre absence ils prendront votre relais et forgeront à leur tour quelques objets. Ces nouvelles quêtes vous permettront de faire évoluer votre ville et vos équipements en vous envoyant récolter certains matériaux dans les environs. Malheureusement, si l’idée des quêtes était intéressante, il se trouve que la mécanique se montre rapidement redondante puisqu’elles semblent toutes se ressembler.  

DRAGON QUEST BUILDERS_20161022220612

Tout ceci amenant alors un aspect exploration au jeu. Si celle-ci peut se montrer très agréable, notamment par l’existence d’un inventaire très simple d’utilisation et gestion, il faut avouer que la caméra à la troisième personne rend rapidement les choses désagréables dans les endroits en forte pente et que les cycles jour/nuit sont assez déconcertants de part leur petitesse. A l’image de la référence du jeu de construction, la nuit apportera son lot de frayeur avec, parfois, une quantité incroyable de monstres dans un périmètre très restreint. Ces monstres seront d’autant plus à craindre puisque leur force est décuplée à tombée de la nuit.

DRAGON QUEST BUILDERS_20161022224419

Notre principale déception concerne les combats. Si nous étions heureux de retrouver l’univers Dragon Quest avec son lot de challenge et de combat, nous sommes rapidement tombés de haut. Mal faits, inintéressants, inutiles, voire rébarbatifs, il nous en a fallu moins de cinq pour rapidement comprendre que les esquiver et dormir était la meilleure solution pour ne pas avoir à subir un tel carnage. De surcroît, techniquement, le jeu se montre assez décevant. Loin de l’émerveillement, le système de caméra n’est pas là pour arranger les choses. Avec une vue unique à la troisième personne, quelques problèmes ont pu être observés lors de l’entrée dans des bâtiments ou dans des zones plus étroites. Malgré cette mollesse technique, Dragon Quest Builders n’est pas brillant, il  faut tout de même avouer que le jeu se démarque du lot graphiquement. Malgré l’aspect cubiste du jeu, on retrouve une certaine homogénéité dans les décors offrant un joli environnement, très agréable visuellement.

DRAGON QUEST BUILDERS_20161022223046

Des déceptions, certes, mais un jeu réussi

Si le jeu est incontestablement bon, il est clair que des domaines mériteraient d’être améliorés. Avec des quêtes trop classiques et limitées, l’absence d’un mode multijoueur ou bien encore une créativité limitée, Dragon Quest Builders peut rapidement se montrer redondant et ennuyeux. Original, le nouveau jeu de Square Enix plaira aux amoureux des jeux de type bac à sable et aux joueurs aimant suivre une trame scénaristique grâce à  son scénario simple mais plaisant et ses graphismes colorés et agréables. Les développeurs ont parfaitement réussi à retranscrire l’univers Dragon Quest dans un jeu de construction fort sympathique, voire même addictif.

Jeu fourni par l'éditeur, testé sur Playstation 4

Bon Points

  • Un mélange entre RPG et jeu de construction
  • Des graphismes très réussis
  • L'univers et les musiques de Dragon Quest bien adaptés
  • Un inventaire simple et efficace

Mauvais Points

  • Une bande-son peu étoffée
  • Une caméra trop capricieuse
  • Des combats trop simplistes
8

Super

Photo du profil de Devil26100
Grand fan de jeux vidéos en général, je me suis spécialisé dans le FPS. Que ce soit rétro ou next gen tant que ça a une manette (ou pas) ça me convient.
Aller à la barre d’outils