Battlefield 1 le test

Photo du profil de Jonathan Vaz Sanches (Directeur)
PC PS4 Xbox One

Depuis le début de cette année 2016, le nouvel opus de la licence de D.I.C.E ne cesse de faire parler de lui. Trois ans après Battlefield 4, le célèbre FPS revient dans un jeu sobrement appelé Battlefield 1.

Après la déception de Hardline et un Star Wars Battlefront controversé, D.I.C.E nous plonge dans l’univers d’un combat militaire peu exploité qui n’est autre que la première guerre mondiale. Nous avons eu l’occasion de tester pour vous le très attendu jeu de tir à la première personne.

L’impact de l’histoire sur le gameplay

Vous n’êtes pas sans savoir que la première guerre mondiale se différencie, de loin, de la seconde par les moyens utilisés pour arriver à ses fins. La première se qualifie, en effet, par la timide arrivée de la technique et de la technologie, ne laissant alors peu de places aux armes de pointe. En ce sens, le jeu de D.I.C.E reprend à merveille ces éléments au sein de son gameplay. Si les véhicules sont présents, les cavaliers sont aussi utilisés, démontrant un développement technologique peu avancé. De cette façon, vous ne verrez aucune des canons anti-aériens ou encore des systèmes de verrouillage laser présents dans le jeu. La combat se fera principalement au sol, soit grâce à des fusils à verrous, des mitrailleuses ou encore tout sorte d’armes de poing, ou bien au corps à corps, à coups de couteaux, de masses, de bâillonnent. Autrement dit, comme les véritables combats de l’époque.

screenshot-original-4Si l’univers semble coller avec cette partie de l’histoire de l’humanité, il faut avouer que les diverses classes présentes dans le jeu n’y sont pas pour rien. Le nouveau Battlefield 1 propose quatre classes, toutes différentes mais plaisantes à jouer. Parmi ces classes vous retrouverez l’Assaut, composée de fusils à pompe et mitrailleuses de moyenne distance, efficace contre les véhicules blindés, elle est spécialement conçue pour les combats dans les tranchées. Le Médecin fait partie des classes disponibles. Très utile, voire indispensable grâce à ses soins et sa seringue de réanimation, elle n’est pas en reste avec des armes efficaces comme la carabine à répétition. L’importance des médecins est telle que les développeurs ont intégré un indice de proximité afin que vous puissiez savoir si une intervention de celui-ci est possible ou non. Cela peut paraître bizarre pour certains mais les pilotes de tanks bénéficient de leur propre classe. Moins bien équipée que les autres, cela n’empêchent pas les joueurs de pouvoir récupérer les équipements des ennemis afin d’assurer une certaine équité sur le champ de bataille. Concernant la classe Support, pas de grosse surprise : une fois n’est pas coutume, son utilité se trouve limitée. Si elles dispose de grosses batteuses blindées niveau munitions, elle est difficile à gérer et ne paraît absolument pas indispensable, contrairement aux médecins.

screenshot-original-13Si certains FPS sont tout droit tirés de l’imaginaire des développeurs, Battlefield 1 s’inscrit dans une période historique bien précise : la première guerre mondiale. Cet événement marquant de l’histoire de l’humanité a souvent inspiré, que ce soit au cinéma, dans la littérature, ou bien encore les jeux-vidéos. Si les développeurs de D.I.C.E ont révélé que le choix de ce contexte était quelque peu éducatif, il faut avouer que le titre n’est pas très fidèle à la réalité de cette période. Tout d’abord, vous avez sûrement dû en entendre parler vu la polémique que cela a pu créer : l’absence des armées françaises et russes à la sortie du jeu. N’ayez crainte ! Vous les retrouverez au cœur de DLC. Toutefois il faut avouer que cet élément ne vient pas jouer au faveur de la fidélité à la période historique. Malheureusement, certaines des armes utilisées ne viennent pas renforcer l’aspect réaliste du jeu. En effet, beaucoup d’armes automatiques et l’aspect des  combats rappellent plus les combats de la seconde guerre mondiale que ceux de la première.

screenshot-original-5Ainsi nous pouvons voir que les développeurs ont eu la volonté de s’inscrire dans une période historique précise, toutefois Battlefield 1 n’est pas si fidèle à l’époque qu’il ne le prétendait.

Une guerre mondiale pour une diversité d’atmosphères

Ça tombe sous le sens mais qui dit guerre mondiale dit diversité des champs de bataille. Cette diversité influence de manière évidente le jeu puisqu’elle offre une multitude de possibilité, diverses sensations et surtout différentes façons de jouer. Les développeurs du jeu vous plongent ainsi en plein cœur du Moyen Orient, de l’Italie ou bien encore de la France de l’époque grâce à 9 maps disponibles. Elles  ont été conçues de telle sorte qu’elles permettent une exploitation parfaite des différents modes de jeu présents.

screenshot-original-11En plus d’être nombreuses, ces maps se montrent extrêmement étendues. En effet, vastes et bien conçues, elles permettent la mise en place de différentes stratégies et diverses manières d’aborder le jeu. Le mode principal reste évidemment le mode Conquest. Celui-ci permet de révéler le potentiel de chaque maps en offrant une multitude de possibilités. De sucroît, il faut souligner la réussite graphique que représentent ces cartes. De Monte Grappa à St Quentin en passant par Amiens ou la Forêt d’Argonne, D.I.C.E vous propose un univers de jeu agréable et bien modélisé. On ne cessera de complimenter la carte de St Quentin constituée de tranchées sinueuses et bien dessinées, sur fond d’ambiance particulière prenante. Ne crachons pas dans la soupe, les carte sont vraiment bien réalisées et modélisées, renforçant le réalisme du jeu.

screenshot-original-7Les modes jouables sont aussi multiples. Si, comme nous l’avons dit précédemment, Conquest est le maître des modes, vous retrouvez aussi les modes Rush, Domination et Team Deathmatch. Ces modes bien connus des joueurs sont accompagnés de nouveautés telles que le mode Pigeons de Guerre au cours duquel les joueurs doivent capturer un pigeon, le garder quelques temps pour ensuite le relâcher. Ce mode nécessite une grande attention puisque les ennemis ont la possibilité d’abattre l’oiseau. Un peu tiré par les cheveux mais agréable, ce mode de jeu nous a beaucoup fait rire durant notre test.

La diversité des ambiance passe, bien évidemment, par les différentes façons de jouer qui vous sont possible. En solo ou à plusieurs, les joueurs pourront bénéficier d’un mode campagne comme d’un mode multijoueur.

screenshot-original-12Commençons par le mode campagne. Très scénarisé, vous serez plongé dans une aventure particulière à la durée de vie limitée. La campagne vous ramène au cœur des déboires des bédouins –  soutenus par Lawrence d’Arabie – confrontés aux ottomans, au cœur de l’épopée de la lutte du front français face aux allemands, ou bien encore dans la peau d’un pilote anglais confronté au baron rouge, aviateur allemand de renom. Vous voyez donc que le mode campagne est composé de quelques petites histoires, plutôt bien réussies, bien qu’elles n’offrent que deux ou trois heures de jeu, selon votre rapidité.

screenshot-original-8Comme vous vous en doutez, ce n’est pas le mode campagne qui offre le plus de temps de jeu et de possibilités. Le mode le plus prisé des joueurs est, sans conteste, le mode multijoueur. Bien connu des joueurs, il était important que les développeurs travaillent sur celui-ci afin d’offrir un mode multi original et différent de tous ceux que l’on a pu connaître dans les différents opus de la licence. L’originalité de ce mode se trouve essentiellement grâce au mode Operations. Celui-ci vous propose des combats de longues durées répartis sur plusieurs manches. Non figés sur une seule carte, un changement de map aura lieu, diversifiant le gameplay. Si ce mode se montre plus original que les autres, cela s’explique par sa ressemblance avec une sorte de mode campagne. Constitué d’une narration permettant de reconstituer le contexte historique, tout cela plonge le joueur dans un combat acharné au cours duquel il devra progresser au travers des lignes ennemis afin de sécuriser certaines zones.

Autrement dit, Battlefield 1 offre une multitude de possibilités et une grande diversité de gameplay qui ravira, sans nul doute, les joueurs.

screenshot-original-10Un pari réussi

Les développeurs n’ont pas chômé comme on peut le voir. Graphiquement, Battlefield 1 se démarque vraiment grâce à une modélisation réussie, un système météo réaliste et une ambiance parfaitement retranscrite. Le gameplay diversifié et intuitif rend le jeu encore plus plaisant. Bien évidemment, aucun jeu n’est parfait ! Si certains bugs sont bel et bien présents, il faut avouer que ce nouvel opus se distingue aisément de Hardline qui avait beaucoup déçu les amoureux de la licence. En bref, Battlefield 1 est une véritable réussite.

 

Jeu fourni par l'éditeur, testé sur Xbox One

Bon Points

  • Des classes variées et agréables à jouer
  • Des graphismes à couper le souffle
  • Un mode multijoueur offrant une diversité de gameplay importante
  • Un mode campagne intéressant

Mauvais Points

  • Des infidélités à la période historique
  • Un mode campagne court
  • Quelques bugs
  • Les français en DLC
9

Énorme

Photo du profil de Jonathan Vaz Sanches (Directeur)
Grand fan de jeux vidéos en général, je me suis spécialisé dans le FPS. Que ce soit rétro ou next gen tant que ça a une manette (ou pas) ça me convient.
Aller à la barre d’outils