Nintendo Switch

La Nintendo Switch séduit les éditeurs tiers

Publié par le 26 novembre 2017


2017 est sans doute un tournant décisif pour Nintendo, en effet la firme nippone se devait de rebondir face à l’échec de la Wii U. Boudée par les développeurs/éditeurs, incomprise des joueurs, le géant japonais à donc décidé de se sortir les doigts du pad en proposant donc la Switch. Frileux de prime abord, les développeurs on vite était conquis par la nouvelle console du nippon après des explications bien plus claires que celles proposées pour la Wii U à l’époque. Les résultats ne se font alors pas tardé, de plus en plus de jeux d’éditeurs tiers voient le jour sur Switch, et le catalogue s’étoffera encore en 2018 !

On le sait désormais tous, Nintendo est un constructeur à part, car contrairement à ses concurrents Sony et Microsoft, ce dernier ne mise pas sur la puissance technologique, mais sur l’innovation du gameplay. L’exemple le plus parlant est la Wii, sortie en 2006, la console se voulait pour « monsieur et madame tout le monde ». En effet son motion gaming simple à appréhender avait de quoi séduire toutes les catégories de joueurs, voir même les néophytes du jeu vidéo. Aujourd’hui c’est plus de 100 millions de Wii vendues dans le monde, et devient ainsi la troisième console la plus vendue de la firme. À titre informatif, la numéro 1 est la DS avec 154 millions, suivie de la Gameboy et ses 118 millions d’unités écoulées.

Malheureusement le succès de la Wii sera vite essoufflé au file du temps, car là ou la Xbox 360 et la PlayStation 3 de l’époque enchaînent les jeux provenant d’éditeurs tiers, Nintendo doit se contenter de jeux maisons vue et revue (Mario, Zelda, Kirby, Metroid… puis hop on recycle et on recommence.) Au final la console sera de plus en plus boudée par les joueurs et finira par prendre la poussière au placard. Pour en revenir à la Wii U, la console fût mal comprise dès le départ et la firme ne parviendra pas à présenter clairement le concept de sa nouvelle console de salon, et laissera patauger dans l’incompréhension générale une grande majorité des joueurs habitués à la simplicité de la Wii. Le constat sera alors sans appel, seulement 14 millions d’unités vendues à ce jour à travers le monde.

Nintendo, pionnier de l’industrie des jeux vidéo, ne pouvait rester sur un échec, il décida alors de développer une nouvelle console dite hybride, et propose alors la Nintendo Switch. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la firme japonaise a réussie a rebondir, la machine est un succès aussi bien commerciale que critique. En seulement quelques mois de commercialisation, il se serait écoulé environ 8 millions de consoles. Des rumeurs provenant du Crédit Suisse parlent même d’un surpassement de la Gameboy en terme de ventes d’ici les années à venir.

Là où Nintendo compte en revanche laisser son expérience comme telle, c’est au niveau de ses jeux « First Party« . En effet la firme n’a jamais vraiment inondé ses consoles d’exclusivités à outrance, préférant la qualité à la quantité. Néanmoins on notera que 4 nouveaux projets sont en développement et seront amenés à voir le jour entre 2018 et 2020 dont Fire Emblem, un Pokémon RPG, et le très attendu Metroid Prime 4 pour ne citer qu’eux.

Éternelle cinquième roue du carrosse concernant les jeux d’éditeurs tiers ? Nintendo ne veut plus de cette image de firme pour joueurs « casual », et encourage fortement les développeurs et les éditeurs à investir dans sa nouvelle console. D’ailleurs, selon un article publié par le Wall Street JournalNintendo pousse les éditeurs à proposer une gamme de jeux plus large incluant des titres violents, subversifs et donc destinés à un public “adulte”. On pourrait citer par exemple Gal Gun 2, Resident Evil Revelations Collection, Shingeki No Kyojin 2, ou encore Payday 2. Le producteur exécutif de Gal Gun 2 s’exprime au passage sur le sujet :

« Je pensais qu’il ne serait pas possible de sortir un tel jeu sur la Switch, mais étonnamment, Nintendo m’a donné un retour positif. »

Vous l’auriez donc compris, le géant nippon et son image enfantine de firme pour joueurs casual devrait petit à petit disparaître, au profit d’une image plus mature avec des jeux plus « adulte », et une grande flopée de jeux provenant d’éditeurs tiers. Retour Gagnant pour Nintendo ? L’avenir nous le dira.

Pour rappel, la Nintendo Switch est disponible depuis le 3 mars 2017 à 299€.

Pseudo :

Tombé dans la marmite des jeux vidéo à l’âge de 7 ans avec la PS1, puis par la suite avec la marque Xbox, j’ai depuis fait toutes les consoles de salon de Sony et Microsoft. Défenseur aussi du format boite, trouvant cela bien plus authentique (vives les collectors et les goodies !!!)

Steam loic160591hd

Playstation Loic160591HD

Succés XBox Loic160591HD

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.