SPRK+

Suivre
8.5

User Avg

[PGW2016] Sphero : La robotique connectée et intelligente

[PGW2016] Sphero : La robotique connectée et intelligente

Dès lors que l’on entre dans l’enceinte de la Paris Games Week, il est quasiment impossible de ne pas porter attention à Sphero. Situé Hall 1 stand C 001, le petit stand de cette société américaine se situe juste à l’entrée, et propose de petits robots innovants, intelligents, connectés et complètement fun.

Sur le stand, 3 robots sont présentés, chacun ayant ses caractéristiques : le SPRK (prononcé « sparck »), le BB-8 et le Ollie. Sur le principe, qu’est-ce que Sphero ?

Sphero, c’est l’histoire de deux amoureux de la technologie : Adam Wilson et Ian Bernstein, qui se sont réunis pour créer un robot intelligent en 2010 : un robot capable de se déplacer, mais sur 3m uniquement. Les ingénieurs de Sphero n’ont eu de cesse d’innover, retravailler, remodeler et reprogrammer leur balle pour que celle-ci réponde parfaitement aux attentes et demandes des consommateurs. Désormais, le robot est capable de bouger indéfiniment.

Le principe est simple : chaque balle est composée d’un petit moteur fonctionnant sur batterie, de deux roues (ou engrenages), et d’un contre-poids le tout à l’intérieur d’une coque totalement hermétique, rendant le petit robot complètement waterproof et utilisable dans l’eau. La balle est connectée en bluetooth à une application sur smartphone, qui permet de diriger la balle selon notre bon vouloir, dans la direction que l’on souhaite.

sphero-moteur

Grâce à l’application Sphero, compatible Android et iOs, il est possible de contrôler la couleur, la trajectoire et la vitesse du robot. Sans trop entrer dans le côté technique, lorsque l’on souhaite faire avancer le robot, le moteur s’incline dans la boule, puis grâce à un système de contre-poids, cherche toujours à se stabiliser, faisant ainsi rouler le robot La portée entre le robot et le smartphone est d’environ 30m, et le temps de réponse n’est que de 20 millisecondes.

Comme dit plus haut, Sphero ce n’est pas un seul robot. Bien qu’ils fonctionnent tous pareil, ils ont des modèles et des caractéristiques différents.


Tout d’abord il y’a le SPRK, que l’on prononce sparck. Il se veut éducatif et a pour but d’aider les enfants ou les moins assidus avec la technologie. La balle est transparente et les petites diodes de lumières peuvent voir leur couleur changer grâce à l’application, et c’est grâce à cette même appli que la balle est contrôlable et dirigeable.

⁠⁠⁠Le coté éducatif se fait sur l’apprentissage des bases du codage. Pour faire simple, on défini un chemin grâce à des « câbles », dans lesquels sont stockées des données (ou des chiffres) qu’il faut rentrer dans l’application. La boule traite alors l’information et avance en fonction de ces données.

sphero-sprk


Ensuite il y’a le Sphero BB-8. Si ce nom ne vous est pas inconnu, c’est normal, puisqu’il s’inspire de BB-8 de la saga Star Wars, et que le robot en porte les couleurs et la tête. Le BB-8 est un peu plus travaillé que le SPRK, notamment car ce robot porte une tête aimantée à son sommet, qui reste toujours positionnée au même endroit, et qui pivote pour toujours porter son regard dans la direction demandée.

Le plus du BB-8 c’est son bracelet. Bien qu’il reste commandable via une application, le robot peut aussi être commandé via un bracelet connecté, le Force Band, ainsi Sphero veut donner la sensation à l’utilisateur d’utiliser la Force. Le BB-8 se recharge par induction en le posant sur sa base lorsque l’on ne s’en sert pas. Cette base permet aussi au robot la possibilité de réagir quand l’utilisateur visionne un film Star Wars. Le robot va alors pouvoir faire des commentaires, couiner ou encore trembler.

sphero-bb8


Enfin, dernier joujou de la société Sphero, le Ollie. Légèrement différent de ses comparses, ce robot n’est pas rond. Il est de forme différente pour une utilisation différente. Premier point qui le diffère des autres, il est personnalisable : ses pneus peuvent être changés, il en existe 3 textures, pour différents sols, et chaque pneu a ses couleurs que l’on ne retrouve pas forcément chez l’autre, soit environ 10 pneus en tout.

Le Ollie se veut plus fun que le SPRK ou le BB-8. Le but, c’est de marquer des points en lui faisant faire des tricks, toujours grâce à l’application. Saut, toupie, en l’air ou en roulant, pleins de combinaisons sont possibles, et on doit reconnaître que, pour l’avoir testé, il faudra s’entraîner un peu pour maîtriser la bête. Il existe un modèle Dark, toujours en clin d’œil à Star Wars.

sphero-ollie


Les robots Sphero se rechargent par induction, ou par USB. Lorsque le robot n’a plus de batterie, il clignote rouge, et cette dernière à une autonomie de 1h et se recharge en 3h. Le robot se met également en veille profonde dès lors qu’on le déconnecte de l’application.

Vous l’aurez compris, Sphero est donc à la pointe de la technologie avec ses robots innovants. Ils se vendent un peu partout :  sur leur store, bien évidemment, mais aussi chez d’autres revendeurs spécialisés, et partout dans le monde ! Pour l’équipe de SpiritGamer, c’est un des coups de cœur du salon de la Paris Games Week !

On remerciera notamment Quentin Michelet, ingénieur chez Sphero depuis 3 ans, ainsi que Marie-Dominique Bonardi qui nous ont livrés toutes ces informations.

On conclura par l’adage de Sphero : Un robot dans chaque maison.

Photo du profil de Goldiie54
Joueuse Xbox depuis la création de la console, j'ai joué sur tous les modèles : la 1ère, avec notamment Medal Of Honor En Première Ligne, la 360 avec le merveilleux Red Dead Redemption, et la Xbox One... Et grande adepte des jeux Rockstar Games, des jeux de voitures, des jeux d'action/aventure.

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils